Close

Témoignages

« Se libérer de la peur, c’est le premier pas, la clef du changement. »
Antonella Verdiani
« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible. »
Antoine de Saint-Exupéry
« Au fur et à mesure que je modifie mes pensées, le monde autour de moi se transforme. »
Louise L. Hay
Slider
Témoignages
La colère

Bernard me contacte car il est en colère d’avoir oublié l’horaire d’un rendez-vous professionnel. Il y est arrivé en retard. Il accepte de se tapoter sur certains méridiens afin de libérer ses émotions attachées à cette situation. En fin de séance, il est étonné et un peu fatigué. Sa femme m’appelle quelques jours plus tard pour me remercier : “Il se mettait en colère souvent pour des petites choses et maintenant il est plus calme.”

Addiction à la nourriture

Témoignage de Gabriella : “J’ai une forte addiction à la nourriture. Elle est provoquée entre autre par le stress et les angoisses. Après une seule séance, j’ai pu reprendre le contrôle avec mon problème et je gère mon alimentation.”

Addiction à la cigarette/cigarillos/cigares

Témoignage de Florent : “J’avais décidé d’arrêter de fumer et j’ai réussi… Je suis allé voir Mme Massaro, 3 semaines après j’ai fumé mon dernier cigare le 15 août 2017. Plus d’odeurs un nouveau mode de vie ! Merci Maggy.
PS : au lieu de 30 secondes en apnée. Je suis à 2,30 minutes. Je vous garantie le mois de novembre sans tabac, foncé sans traîné avant d’avoir l’oxygène qui vous manque. bon courage à tous.”

Assurance et confiance

Retour de Françoise suite à plusieurs séances d’EFT : “J’ai traversé une crise de couple qui a engendré une grande souffrance assortie de doutes sur la fidélité de mon conjoint”. Les séances d’EFT ont été bénéfiques dans le sens où elles m’ont apaisées. Mes tensions se sont libérées progressivement et j’ai surtout pris de l’assurance en m’affirmant et en faisant face à cette situation. Vive l’EFT !

Traumatisme de la cours d’école

“En primaire, j’ai été traumatisée par une “grande” à peine plus âgée que moi. Elle cherchait souvent à me provoquer et à me donner des coups, puis un jour, elle s’est jetée sur moi et m’a saisi à la gorge. J’ai perçu brusquement toute sa violence, et j’ai eu peur. Je me suis retrouvée le dos collé contre un mur, avec cette fille qui m’étranglait. Personne n’est venu m’aider. C’est là que j’ai senti ma force intérieure se réveiller pour résister à cette attaque, et que j’en ai eu peur. Un conflit intérieur m’en est resté car on m’avait appris à ne pas être violente. Seulement là, je n’avais pas le choix, je devais survivre sans l’aide de personne. De plus, lorsque j’ai essayé de partager mes émotions avec mes parents, ceux-ci, ne pouvant croire à la violence de l’acte, ont minimisé la situation avant que je puisse entrer dans les détails. Mon père surtout, l’a considéré comme une petite rivalité enfantine…” Odile commence la séance ainsi… et après plusieurs rondes sur les différents aspects de la situation, elle s’est sentie libérée, forte et fatiguée ! Suite à cela, elle a pu en reparler à ses parents et ainsi renouer le dialogue avec eux.

Confidentialité et Discrétion un concept GAGNANT/GAGNANT